Catégories

Biographie de Tristan Bernard



      Suivre Biographie Célébrités suivez le site sur Google+

Né le 7 septembre 1866 à Besançon, Tristan Bernard de son vrai prénom Paul était le fils d'un architecte d'origine juive. Dans son enfance, il a vécu en Franche-Comté puis reparti à Paris pour suivre son père. Rien n'a prédis que Tristan allait devenir un jour un grand écrivain. Il avait fait ses études au lycée Condorcet pour poursuivre une étude universitaire en droit. Après cela, il travaillait en tant qu'avocat au barreau de Paris, puis repris les affaires de son père : une fabrique de matériels en aluminium. Il avait également la passion pour les chevaux et le sport, pour tout laisser afin de prendre la direction du vélodrome Buffalo.

Pour découvrir sa vocation d'écrivain, Tristan Bernard laissa tout derrière lui pour se consacrer à l'écriture. Ses premiers débuts fut sa collaboration dans La Revue Blanche. C'est là qu'il a pris le pseudonyme de Tristan, le nom du cheval qui le faisait toujours gagné aux courses. Il avait écrit des chroniques dans cette revue sous ce nom pour que le grand public le remarque. Grâce à ses talents et ses jeux de mots, Tristan est l'un des écrivains contemporains les plus promoteurs. Il a sorti son premier livre en 1894, un roman intitulé « Vous m'en direz tant ! ». Une année après, il a écrit également une pièce de théâtre « Les pieds nickelés ». Tout cela a mis en valeur le talent de l'écrivain et jusqu'à sa mort en 1947, de nombreux romans, pièces de théâtres, comtes, comédies et mots croisés ont été écrit par ce géni de l'art littéraire.

Les débuts du Canard enchaîné ont été marqués par quelques articles que Tristan Bernard avait trait en 1917, et sa contribution ne s'est pas arrêtée sur cela puisqu'il présidait encore les banquets d'anniversaires du journal en 1931 jusqu'en 1934. Cela avec des numéros bien typiques à lui.

Une autre page dans l'histoire de Tristan Bernard, la période d'occupation en 1943. A cause de son origine, il fut déporté dans un camp de concentration de Drancy. Il était chanceux pour ne rester que trois semaines grâce à l'intervention de ses amies Sacha Guitry et l'actrice Arlette. Pourtant, son petit-fils n'avait pas la même chance puisqu'il n'est jamais revenu du camp à Mauthausen. C'est ce qui rangea le plus l'écrivain du temps de son vivant.

Dans le clan Bernard, le don et le talent sont une affaire de famille. Chacun de ses trois fils avaient hérités d'une partie du coup de plume de leur père. Ils étaient soit un auteur dramatique et promoteur de théâtre ou réalisateur cinématographique et réalisateur d'émission télévisée. Tout cela grâce à l'univers où ils ont été éduqués.

« Je ne retomberai jamais en enfance, j'y suis toujours resté » c'est la phrase qui a fait parlé de Tristan Bernard. C'est grâce à son imagination, ses formules et ses citations qu'il fait partie du cercle des grands écrivains de son temps. Ses œuvres littéraires sont une source d'idée inépuisable pour les jeunes auteurs de l'époque actuelle.

Posté le 12 Mai 2012 à 01:43:30, modifié le 12 Mai 2012 à 01:43:30




559 vues


0 commentaire


Ajouter un commentaire

Pseudo*:
Mail*:
Site:
Commentaire*:
* Champs obligatoires
Ecrire cent quatorze en chiffre


Complétez la biographie de Tristan Bernard
Citations de Tristan Bernard